AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatarEleonora MichaelisPersonnel de Poudlard
Age : 38
Localisation : Poudlard

Les Détails
Double Compte: Idya O'Connor
Patronus: Lionne
Pouvoir/Objets: Animagus (chat noir)
MessageSujet: Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart Dim 10 Jan - 9:35

Je marchais le long des couloirs, plongés dans le résumé du dernier conseil d’administration. Il fallait rénover deux classes de potions, ainsi qu’une des tours, et j’en avais fait la demande. Ce qui était marrant avec le conseil d’administration était qu’une fois qu’on allait à sa rencontre et proposait des solutions qui partageaient le port de charges, ou de responsabilité, il disait oui à quasi tout. J’avais un sourire moqueur aux lèvres et continuais ma route, saluant deux préfets faisant leurs rondes nocturnes avant de finalement arriver à l’étage qui m’intéressait : le sixième et sa salle d’entrainement de niveau 2. Je rangeais mes papiers tout en marchant dans le classeur que j’avais avec moi avant de rentrer dans la salle encore vide. D’un coup de baguette j’allumais les diverses bougies et les deux chandeliers un peu ancien avant de poser mes affaire sur l’un des bancs présent.

La salle était en forme circulaire avec des gradins de trois rangées composés de bancs et de petites tablettes. Le centre était vide laissant la place à ceux qui voulaient s’exercer. Les gradins faisaient le tour de la salle et n’étaient coupés qu’à deux endroits, une fois à l’emplacement de la porte d’entrée et une fois à l’emplacement du débarra en quelques sortes ou divers mannequins, miroirs et autre objets attendaient qu’un élève at besoin de s’entrainer avec eux. Vu que cette salle voyait déjà des étudiants plus avancés s’entrainer les sortilèges de protections variés étaient plus puissants. J’érigeais cependant une barrière magique en plus histoire que toute magie pratiquée ici ne puisse sortir de la salle. Ce soir je devais m’entrainer avec Stuart, du coup je ne savais trop si en sifflant il allait faire voler un objet ici ou aléatoirement dans le château.

J’avais posé mes affaires sur le premier banc des gradins partant du centre. De partitions, un livre de notes regroupant des schémas et des informations collectée sur le don de Stuart. C’était rare de voir une chose pareille… rare mais possible. Suite à un choc traumatisant et des années de torture certains sorciers se voyaient attribuer des caractéristiques hors normes. Il y en avait trois connus à ce jour : une vielle dame bouddhiste qui avait été torturé durant son enfance pour être compatible avec l’idéal de beauté de ses parents. Le deuxième était mort il y a 5 ans : kidnappé et torturé par un nid de tarentules géantes en Australie il s’en était finalement sorti avec quelques séquelles et un don en plus. Et Stuart. Ce petit garçon qui était arrivé apeuré au château et que j’avais pris sous mon aile. Ce petit garçon que j’avais aidé et motivé et qui au final était devenu un brillant professeur : à l’écoute de ses élèves, captivant et intéressant. J’étais fière de son chemin parcouru… Mais il restait encore tant à marcher ! Ce soir nous nous entrainions avec son don. Il réagissait encore beaucoup à l’instinct. Je voulais qu’il apprenne à être conscient de son don, des sons émis et qu’ne les modifiants il puisse modifier consciemment sa magie. L’exercice d’aujourd’hui porterait sur la lévitation.

L’elfe à qui j’avais demandé d’apporter de l’eau en suffisance ainsi que quelques encas vite fait, si jamais nous avions besoin d’une pause venait à peine de déposer le plateau que la porte s’ouvrit sur Stuart. Je lui souriais en guise de bonsoir avant de saluer l’elfe qui disparut dans un CRAC sonore. Je me tournais alors vers mon protégé, un sourire enjoué aux lèvres :

« Bonsoir ! Comment vas-tu ? Tu as passé une bonne journée ? »


_________________
~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarStuart O'connellPersonnel de Poudlard
Age : 31
Localisation : Poudlard

Les Détails
Double Compte:
Patronus:
Pouvoir/Objets:
MessageSujet: Re: Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart Dim 10 Jan - 16:33

Les longs couloirs du château, silencieux à cette heure de la nuit, n’étaient plus arpentés que par les préfets exécutants sérieusement leurs rondes nocturne. Pas un élève dans ces immenses veines qui arpentent l’école, cela procure une sensation étrange lorsque l’on se souvient que quelques heures auparavant des multitudes d’apprentis sorciers s’y pressaient. Je marchais seul, montant les escaliers vers le sixième étage, me remémorant la journée qui venait de s’achever : j’avais dispensé un cour important aujourd’hui, concernant les créature maléfiques, leurs caractéristiques, ce qui les différencient de nous autres pauvres mortels et surtout, quelles sont les méthodes pour se sortir indemne (ou presque) d’un face à face avec l’une d’elles. Je n’ai pas vraiment pour habitude de m’éterniser sur mes cours, ni de dépasser les horaires prévus pour ceux-ci, mais j’attachais une importance capitale à ce cour ci, car les exercices pratiques ne manquaient pas, et qu’ils est primordial pour un professeur de DCLM d’apprendre à ses élèves comment se défendre. Par ailleurs, je leurs réservais une petite surprise pour le cour du lendemain : un strangulot, un vrai de vrai, bien enfermé dans un bocal tout ce qu’il y a de plus sécurisé. Les notes de l’évaluation porteront essentiellement sur leurs réactions vis-à-vis d’un sujet vivant, ainsi que leur capacité à gérer une situation face à une créature hostile. Enfin pour cela il me faudrait le feu vert de la directrice, que j’allais rejoindre en salle d’entrainement de niveau 2 au sixième étage.

Cet entrainement, si secret qu’il se déroulait la nuit semble-t-il, ne concerne pas un élève sur-doué , ni un cancre que l’on envoie au rattrapage forcé, mais bel et bien moi. J’ai l’immense honneur d’avoir la directrice Michaelis comme partenaire et tutelle d’entrainement, et lui faire perdre son temps de la sorte me gêne atrocement à chaque fois. Il va cependant s’en dire que si ces séances continuent c’est que j’en ai besoin, il est vrai qu’un don comme le mien est rare et intriguant, mais il est parallèlement bien dur à maitriser. Le cour du jour, enfin du soir, porte sur la lévitation si mes souvenirs sont exacts, et je dois m’avouer assez peu emballé à l’idée de devoir faire flotter dans les airs quelque objet que ce soit, surtout si Eleonora est dans les parages. La peur de la blesser me hantait à chaque fois, sachant qu’une seule fausse note pouvait tout faire sauter… même si je la sait capable de se protéger seule, après tout on ne dirige pas la plus grande des écoles de magie sans être doué de pouvoirs extraordinaires !

Les portes de la salle se dressant devant moi, je mis fin à toutes conjectures psychologiques, vidant mon esprit de tout ce qui pourrait me perturber et ouvris les battants en grand. L’elfe qui était présent disparut à la seconde où j’entrais, me laissant seul face à face avec Eleonora, qui m’accueille d’un grand sourire. Je lui répondis de même :

"Ca va, une journée tout ce qu’il y a de plus passionnant !! Et vous ? "

Se faisant, je posais l’instrument que je portais sur mon dos sur l’un des bancs présent, le plus loin possible du centre, avant de dégainer ma baguette. D’un geste silencieux j’apportais au centre de la salle un mannequin du dépotoir, puis rangeais la baguette dans son fourreau. Si je devais résumer mes entrainements ici, je dirait qu’il ne s’agit pas de magie mais juste de musique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEleonora MichaelisPersonnel de Poudlard
Age : 38
Localisation : Poudlard

Les Détails
Double Compte: Idya O'Connor
Patronus: Lionne
Pouvoir/Objets: Animagus (chat noir)
MessageSujet: Re: Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart Dim 17 Jan - 0:35

Je souriais à Stuart et l’invitais à entrer. Je disposais au centre de la pièce une petite table à thé le laissant se mettre à l’aise, avec dessus une plume blanche simple et légère. Je répondis à sa question tout en arrangeant deux trois autres détails, alors que lui-même posais sa guitare sur la dernière rangée et le laissais amener le mannequin, nous en aurions besoin certes mais pas de suite.

« Ca va aussi, une journée assez calme, pas de retenue, pas d’explosions au banquet, pas d’élèves perdus dans la forêt enchantée… L’ennuie et la routine ! »

Lui faisant un clin d’œil je lui démontrais bien sûr que je plaisantais au sujet des accidents non rares mais bien sur non souhaité dans ce château. J’enchainais tout en versant deux verres d’eau pour ensuite en tendre un à mon collègue :

« Sur quoi portait le cour du jours ? »

Je souriais chaleureusement essayant de le mettre à l’aise avant tout. Le stress mélangé à son don n’était pas bon signe. Autant qu’il parle de quelque chose qui le passionne qu’il fera avec plaisir avant l’entrainement qu’autre chose ! Je décidais aussi d’amorcer l’entrainement en douceur sans le brusquer.

« Aujourd’hui comme tu le sais nous allons passer à la lévitation. J’ai relu mes notes et je pense que cet art dépendra de la note utilisée mais aussi de la signification que tu lui apporte. Je vais m’expliquer. La musique, comme tous les arts est subjectifs… certains trouvent la flute joyeuse, d’autre horripilante ou encore d’autres très triste, colle le violon celle ou la guitare ? Certain aiment, d’autres non, d’autres y rattaches des souvenirs ou sentiments en fonction de leur vécu, en bref chacun vis la musique différemment. »

Je m’étais mise à marcher en cercle devant lui faisant des gestes avec mes bras pour appuyer mes dires. Oui j’avais toujours été une professeure active. J’étais, et je suis toujours, fascinée par le sortilège et du coup je ne supportais pas donner un cours monotone, il fallait qu’il soit vivant, passionnant, que les gens participent et comprennent ! Ici pareil, je voulais que Stuart comprenne ou je voulais en venir et qu’i participe de son plein gré et de son initiative. J’avais horreur des pantins ! Je continuais donc.

« J’aimerais que tu choisisse un son qui pour toi représente la légèreté, la lévitation l’envol … prend le synonyme que tu veux mais un son qui corresponde dans ton esprit à la lévitation. Quand tu auras trouvé ce son, mentalement j’aimerais que tu trouves un autre son… Quelque chose qui dans ta tête représente le fait que l’objet qui vole se repose doucement sur la première surface qu’il rencontre… »

Je regardais Stuart en souriant doucement et me reculais pour m’assoir sur la première rangée pour lui faire signe de prendre place au centre.

« Prends ton temps ! Et quand tu es prêt n’hésite pas à d’abord jouer la note avant d’essayer de faire léviter l’objet. »

Je regardais Stuart calmement. Au fils de nos entraînements il avait appris à ne pas ressentir de la pression vis-à-vis de mon regard, cependant je supposais qu’une certaine gêne, ou angoisse devait persister. Il avait beaucoup progressé cependant. Il avait appris à jouer des notes en contrôlant sa magie, sans la déclencher, il avait appris aussi à « jouer » les notes dans sa tête mentalement et à rejouer exactement la même note en vrai. L’image mentale n’étant pas toujours fidèle à la réalité on s’était entraîné dur pour y arriver. Il avait aussi appris à siffler sans trembler ce qui réduisait déjà pas mal les dangers. Il y avait beaucoup de progrès mais aussi beaucoup d chemin encore à parcourir. Cependant j’avais confiance en lui, il irais là ou il voudra aller et à ou il se sentira bien et c’était tout ce qui comptais.

_________________
~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarStuart O'connellPersonnel de Poudlard
Age : 31
Localisation : Poudlard

Les Détails
Double Compte:
Patronus:
Pouvoir/Objets:
MessageSujet: Re: Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart Sam 26 Mar - 20:56

Mon regard se baladait le long de la grande salle vide, évaluant l'espace dont je disposais pour manoeuvrer. Quittant les rangées de sièges, je rejoignais Eleonora au centre de la salle et saisi le verre d'eau qu'elle me tendait. "L'ennui et la routine" disait-elle, ce qui ne manquait pas de m'arracher un sourire, il n'était pas rare de voir des élèves arriver en courant les larmes aux yeux parce que leurs amis se sont perdus dans les sombres bois bordant le château. Généralement, c'était moi qui accourais à leur rescousse, le plus souvent je les retrouvais courant dans tous les sens.

" Le cour du jour ? Il portait sur les créatures magiques, le B-A-BA de la connaissance des êtres qui nous entourent et auxquelles on peut être tous confrontés à un moment. En parlant de ça, il m'est venu une idée pour le cour de demain, mais j'ai pour cela besoin de votre aval : j'aimerai emmener un strangulot à mes élèves demain, sécurisé bien entendu, afin de les évaluer. Je peux ???"
Je faisais les yeux doux à la directrice, un petit sourire en coin.

Après les explications très précises et concises d'Eleonora, je tentais de visualiser la légèreté, l'envol comme elle me l'avait conseillé. Il me fallait imaginer un concept, rien de bien concret en somme. C'était comme tenter de palper un sentiment, il me fallait donner corps à l'immatériel au travers de quelques notes. Mais comment faire quand on ne sait pas par où commencer ?

J'imaginais déjà une plume, voletant dans le vent, porté par une brise légère un doux jour d'été. C'est ce qui représentait pour moi le plus précisément ce qu'était la légèreté. Un sentiment de bien-être m'envahissait peu à peu, je me laissais aller dans mes pensées. Ma main, posée sur la table, articulait quelques mouvements comme si mes doigts étaient posés sur le clavier d'un piano. Les notes s'assemblaient peu à peu, la mélodie résonnait, douce, heureuse et nostalgique. Je me mis a fredonner cet air doucereux, les yeux toujours fermés, puis à le siffloter. Doucement d'abord, puis plus puissamment, toujours plus profond. Je décollais la main de la table, l'avançant doucement vers la plume au centre de celle-ci. Je la sentais frémir, comme vibrante au rythme de la chanson. J'ouvrais alors les yeux, la fixant avec insistance, ne voyant rien d'autre qu'elle.

Peu à peu, elle se déplaçait sur la surface de bois, comme animée par la vie, avant de décoller de quelques centimètres. Cette sensation me rappelait quelques années auparavant lorsque j'utilisais pour la première fois le sort de Wingardium Leviosa, je n'avais jamais été aussi fier de moi à l'époque, et me voilà maintenant réalisant l'exploit de lancer le sort sans baguette. Mon regard se tourna vers Eleonora, qui avait l'air tout à fait contente. Pris dans l'élan, je fis virevolter doucement la plume dans sa direction, avant de la poser délicatement sur ses genoux en finissant ma mélodie. J'étais comme à bout de souffle, une goutte de sueur perlant sur mon front. Je m'asseyais sur une chaise, accoudé à la table afin de reprendre ma respiration, puis relevais la tête pour sourire à la directrice. J'étais heureux d'y être arrivé, mais l'entrainement ne faisait que commencer et la nuit promettait d'être longue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEleonora MichaelisPersonnel de Poudlard
Age : 38
Localisation : Poudlard

Les Détails
Double Compte: Idya O'Connor
Patronus: Lionne
Pouvoir/Objets: Animagus (chat noir)
MessageSujet: Re: Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart Ven 1 Avr - 1:54

J’essayais au mieux d’aider Stuart en lui expliquant le plus clairement possible l’idée. J’aimais aussi varier mes explications pour qu’il englobe bien le problème posé. Donné corps, forme, vie à ce que j’expliquais n’était pas simple mais je vis mon collègue et élève s’appliquer.

Je voyais à ses yeux qu’il se concentrait sur une mélodie. Je l’observais silencieuses mais attentive. J’aimais beaucoup l’air qu’il sifflait même s’il me surprenait. Au fil de mon explication j’avais imaginé un air moi-même sans m’en rendre compte en parlant, un air que moi je trouvais léger. Hors ce n’était pas le même que celui de Stuart. Le mien était plus joyeux, plus taquin là où le sien était légèrement plus mélancolique.

Je continuais de le fixer, en silence, penchant doucement la tête alors qu’il ouvrait les yeux, attendant la suite. Je vis la plume alors s’élever en l’air doucement, accordée au rythme de la mélodie. Un sourire naquit sur mes lèvres tandis qu’un sentiment de fierté apparu aussi. J’étais fière de mon élève. Fière pour lui. Mon regard changeât en un regard étonné quand la plume vola vers moi. J’écartais doucement les bras pour ne pas entravé son chemin et la laissais se poser sur mes genoux dans un sourire ravis. Je me levais d’un bond lorsqu’en relevant mon regard j’avais vu Stuart assis sur la chaise, plus pale et fatigué qu’avant. Je m’avançais vers lui, lui apportant un verre d’eau.

« Est-ce que ça va ? »

Ma voix était inquiète. Il n’aurait pas dû faire tant d’efforts. Je tendis aussi un mouchoir. Je dus me faire violente pour ne pas lui proposer à manger ou du repos mais le teste suivant que je voulais faire nécessitait qu’il ne se repose pas trop. Je m’assurais qu’il aille un peu mieux avant de reprendre.

« Je me suis demandée ce qui se passerait après que tu aies utilisé ta magie en sifflant avec ta baguette. Du coup j’aimerais que tu jettes un sort de lévitation avec celle-ci sur la plume ? Si tu n’y arrives pas ce n’est pas grave, c’est juste pour voir ce qui se passe si tu utilises les deux les uns après les autres ! »

Le scrutant du regard je m’assurais une dernière fois qu’il aille bien avant de retourner m’asseoir non sans avoir veillé à remettre la plume à sa place. Nous avions déjà exploré pas mal de limites avec Stuarts, la question était maintenant de savoir s’il savait jongler avec ce pouvoir. S’i jamais cella lui posais problème il devait faire attention de ne pas devoir utiliser de la magie après avoir sifflé. Cela risquerait de le tuer à force. De plus il y avait aussi le risque que ces deux magies se mélanges. L’une des autres personnes avait vécu l’expérience. Ca a brulé toutes les matières organiques dans un rayon de 500 mètre autour d’elle. Autant éviter du coup. Je l’interpelais avant qu’il ne lance son sort une dernière fois :


« Si jamais tu sens qu’il y a un soucis arrêtes tout ! Il y a des boucliers et autres qui empêchent la magie de blesser qui que ce soit, mais pas toi ! Alors fais attention je t’en prie ! »

Lui faisant un demi-sourire je le laissais faire alors. Un léger sentiment d’angoisse et d’inquiétude au ventre.

_________________
~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarStuart O'connellPersonnel de Poudlard
Age : 31
Localisation : Poudlard

Les Détails
Double Compte:
Patronus:
Pouvoir/Objets:
MessageSujet: Re: Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart Mer 30 Nov - 22:37

Reprenant doucement mon souffle, je me saisit du mouchoir que me tendait ma collègue.  Elle était inquiète, ça se voyait dans ses yeux et s’entendait dans sa voix. Il n’y avait vraiment pas de quoi, être fatigué est une chose qui m’arrive souvent, et surtout après une journée de travail arasante suivie d’un entrainement spécial. Elle ne se laissa cependant pas aller à l’inquiétude folle et resta centrée sur le sujet : étape suivante, la baguette ! La nouvelle ne m’emplis pas de joie, ma baguette et moi ne sommes pas vraiment amis et elle en fait souvent à sa tête… et Eleonora en avait parfaitement conscience. La barrière protégeait le monde autour mais pas moi, et elle encore moins, la prudence était de mise plus que jamais !
Je me dirige vers la périphérie de la salle où trônent les bancs de bois épais, et monte les escaliers pour récupérer la baguette posée à coté de ma guitare. Redescendant vers le centre de la salle, je la sortais de son fourreau et la contemplait quelques instants. Le bois blanc reflète la pâle lueur des bougies qui ornent les murs ternes de la grande salle des pratiques. La serrant dans ma main, j’avisais un regard tendu à la plume blanche au centre de la table, comme s’il veut agi d’un ennemi on ne peut plus dangereux.
Dernier regard vers Eleonora : ses yeux étaient lourds, emplis d’inquiétude et de stress. Elle se savait sans aucun doute en danger à mes côtés, chose que je regrettais amèrement car mon unique souhait était de pouvoir l’aider et la protéger du mieux que je le pouvais. Pour cela, il fallait que je m’améliore au maniement de mon plus puissant allier, mon don, et à défaut de ma baguette.
Je fis volte-face, emplis d’une détermination nouvelle et forte.

« Bon, j’y vais alors ! »

Dernier avertissement de la directrice, et je me lançait dans mon entreprise risquée : faire voler cette plume avec ma baguette. Posant l’extrémité du bout de bois sur le duvet je lançait, mouvement à l’appui, le sort de Wingardium Leviosa. Hélas, rien ne se passa, l’objet pourtant si léger resta inanimé. Pas de découragement, je lançais le sortilège une seconde fois, plus fort cette fois-ci, mais toujours rien. Je sentais le regard d’Eleonora dans mon dos, je n’avais pas le droit d’abandonner, en aucun cas. J’étais sur que le soucis venait de la baguette, pinçant les lèvre je laissait les son de mes sifflements retentir de nouveau, et la plume s’éleva. Je la reposait aussitôt sur la table et recommençait le sortilège avec la baguette, mais rien ne bougea. Le geste était bon, l’incantation aussi, la volonté et le tact aussi, alors pourquoi ? Serrant les dents, je levais ma baguette une dernière fois, sans succès. Cependant il se produisit tout de même quelque chose : le bout de bois commençait à luire, une lumière rouge, puis se mit à crépiter.

« Mais qu’est ce que… »

N’ayant pas le temps de finir ma phrase, du bout de la baguette jaillit une gerbe d’étincelles qui mirent le feu à la plume. En l’espace d’un instant celle ci fut réduite en cendre, devant mon regard impuissant. Je me retournais vers ma collègue et enseignante; une fois de plus j’avais sans doute trop forcé, ce n’était certes qu’une plume mais j’avais échoué. Je ne rangeais cependant pas ma baguette, bien que dégouté de son dysfonctionnement plus que fâcheux, mais si le problème ne venait pas d’elle mais de moi ? Si je n’étais tout simplement pas fait pour être sorcier ? Ou alors cette baguette ne m’a pas reconnu, sans doute était elle encore fidèle à mon père ? Je n’en savais rien, j’étais frustré et tendu, déçu aussi, et je ne trouvais rien à dire à Eleonora à part :

«  Désolé, j’ai misérablement échoué… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart

Revenir en haut Aller en bas

Siffle, siffle petit serpent! - feat Stuart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un petit serpent inoffensif. [Terminé]» [Combat Juillet 550] Serpent feat Dragon (Alvis)» A voir !! Nos amis les serpents» Le vilain petit canard feat. Tyler Hoechlin» [Fini]▲Vesper & Jeremiah▲ Le sourire du petit serpent
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Era Obscurum : Le Monde des Sorciers ::  :: Poudlard :: Sixième étage :: Les Salles des Pratiques Nv. 2-